Stop aux attaques contre le SMIC !

C’était prévisible : à force de multiplier les cadeaux au grand patronat, celui-ci se permet toutes les exigences. Désormais, c’est le SMIC qui est attaqué.

A la suite de Pascal Lamy et de trois économistes proches du PS, Pierre Gattaz, président du Medef, vient de proposer la création d’un « SMIC intermédiaire », qui permettrait à «un jeune ou quelqu’un qui ne trouve pas de travail de rentrer dans l’entreprise de façon transitoire avec un salaire adapté, qui ne serait pas forcément le salaire du SMIC».

Ces propos sont inacceptables. Les Français ne sont en rien des privilégiés. Qui peut vivre avec 1128 euros par mois ? Rappelons que contrairement aux idées répandues, de nombreux pays ont des salaires minimum plus élevés qu’en France (Luxembourg, Belgique, Pays Bas, Irlande, etc.). Le SMIC n’est pas un frein à l’emploi. Ce qui provoque le chômage, c’est le coût du capital et non pas les salaires.

Le SMIC doit être le même sur tout le territoire, quels que soient l’âge et la situation professionnelle ou géographique des personnes. Il faut l’augmenter au moins jusqu’à 1700 euros brut. Cela permettrait une réduction des inégalités salariales et de favoriser l’égalité femme-homme, puisque les femmes sont près de deux fois plus souvent au SMIC que les hommes. La revalorisation du SMIC est par ailleurs indispensable pour relancer l’activité car les ménages touchant le SMIC consomment l’intégralité de leurs revenus. Le gouvernement doit arrêter de suivre les injonctions des banquiers et des multinationales et, enfin, commencer à écouter le peuple.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s